All posts tagged neurones

Science : Le FASTe FESTIF, excellent pour vos neurones?

Le FASTe FESTIF, excellent pour vos neurones?Une  étude récente du Dr Mark Mattson, neuroscientifique à l’Institut National sur le Vieillissement de Baltimore, met en évidence le lien entre le jeûne intermittent combiné avec l’exercice modéré afin d’augmenter le nombre de mitochondries contenues dans les neurones. Les résultats de l’étude sont si convaincants que le Dr Mattson émet l’hypothèse que le jeûne intermittent peut améliorer les performances aux tests cognitifs et permet de modifier les connexions et les marqueurs du stress oxydatif et l’inflammation du réseau neuronal. « L’exercice et le jeûne intermittent augmentent la production d’une protéine appelée facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF), considéré comme clé dans la croissance et la division des mitochondries. » mentionne le Dr Mattson. C’est ici que j’établis un lien avec le FASTe FESTIF, puisque le jeûne intermittent (basé sur le 4:3 ou EODD) et l’exercice modéré (dépense calorique) sont la source même de la méthode du FASTe FESTIF qui m’a permis d’améliorer considérablement ma santé en quelques mois.

PNASDans une étude publiée le 7 octobre 2014 dans la revue PNAS, les auteurs soulignent qu’un type de jeûne intermittent a des racines évolutives – il est probable que cette approche est beaucoup plus près de la façon dont nos ancêtres s’alimentaient. Parmi les auteurs affiliés à cette étude, plusieurs scientifiques de renommée du domaine de la restriction calorique en font partie : Mark P. Mattson, Valter D. Longo, Michael Mosley, Eric Ravussin, Krista A. Varady ainsi que plusieurs autres.

De plus en plus d’étude scientifique tente à démontrer les bienfaits de la pratique du jeûne intermittent. FASTe FESTIF s’engage à vous informer de l’actualité scientifique récente concernant ce sujet qui vous intéresse, tout comme moi.


Lire l’article original (anglais) : Exercise Plus Fasting May Help Brain’s Neurons écrit par Sheila M. Eldred du site News Discovery [21.11.2014]

Étude en référence : Meal frequency and timing in health and disease du PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences) [17.11.2014]