Obésité : Mince chance de retrouver définitivement son poids normal.

Une chance sur 1290, êtes-vous joueur?

Si vous avez le profil du joueur et que vous êtes obèse, et bien, ne misez pas sur les chances de retrouver un poids normal d’ici peu, car une nouvelle étude de chercheurs britanniques dresse un constat peu reluisant des traitements actuels concernant l’obésité.

obésité

Des statistiques inquiétantes

Une étude dirigée par le King’s College London et financée par The National Institute for Health Research (NIHR) a récemment été publiée le 16 juillet 2015 dans la revue The American Journal of Public Health. Cette étude précise que les patients souffrant d’obésité sévère (IMC de plus de 40) ont des chances très faibles d’atteindre un poids corporel normal après un traitement classique contre l’obésité (programme nutritionnel adapté et exercices sportifs) : 1 sur 1290 pour les hommes et 1 sur 677 pour les femmes! Dans le cas des obèses ayant un IMC entre 30 et 35 les chances restent tout de même faibles, soit : 1 sur 210 pour les hommes et 1 sur 124 pour les femmes. Il faut préciser l’analyse de 278 982 dossiers médicaux pour en arriver à cette conclusion, assurément pas une mince tâche de compiler tous ces résultats.

 « Les stratégies actuelles pour lutter contre l’obésité ne parviennent pas à aider la majorité des patients obèses à perdre du poids ou à maintenir la perte de poids quand elle est constatée. Il est urgent de développer de nouvelles approches plus efficaces pour avoir une meilleure gestion de ce problème. La priorité des traitements devrait se concentrer sur la prévention de la prise de poids », conclut le professeur Martin Gulliford, auteur principal de la division de la recherche en santé et des soins sociaux au King’s College London.

De plus, pour ceux qui avaient perdu 5% de poids, 53% l’ont repris dans les deux ans et 78% dans les cinq ans.  Il n’y a pas une année qui passe sans que de nouveaux régimes à la mode nous promettent des résultats miracles.

Le jeûne intermittent, une nouvelle approche intéressante?

Le professeur Gulliford fait référence plutôt à de nouvelles approches plus efficaces. Marc Lajoie, fondateur du FASTe FESTIF, propose justement ce type d’approche, qui ne repose pas sur un régime, mais plutôt sur un outil puissant que nous avons tous en nous, la pratique du jeûne intermittent.

« Le jeûne intermittent est une tendance qui mérite d’être prise au sérieux, plusieurs études scientifiques soulignent de plus en plus les impacts impressionnants de la pratique du jeûne intermittent; la perte de poids et l’amélioration de la santé globale. En janvier 2014, je souffrais d’obésité morbide de type 3, à plus de 308 livres, avec un IMC de 43, je subissais une dégradation constante de ma santé. En 10 mois j’ai perdu 100 livres! Aujourd’hui, mon IMC est de 29.6, les améliorations sur ma santé sont significatives, à tous les niveaux ; personnel, médical, psychologique et social. Ma mission : continuer à pratiquer les différents protocoles du FASTe FESTIF et faire mentir les études en continuant de progresser vers une santé optimale. » Marc Lajoie, fondateur du FASTe FESTIF.

Source : Probability of an Obese Person Attaining Normal Body Weight: Cohort Study Using Electronic Health Records, A. Fildes and al,  the American Journal of Public Health, juillet 2015

About the author

Le FASTe FESTIF est une méthode qui vous permettra de perdre du poids et d’améliorer considérablement votre santé de façon sécuritaire, progressive, sans restriction alimentaire ou l’obligation de suivre un entraînement physique important, vous n’aurez pas à fournir un effort quotidien. Le FASTe FESTIF n’est pas un régime ou une diète, c’est une méthode qui deviendra rapidement un mode de vie, surtout lorsque vous allez observer tous les bénéfices lors de sa pratique sur une base régulière. Le FASTe FESTIF est un amalgame entre plusieurs techniques et méthodes de jeûne intermittent qui ont fait l’objet d’études scientifiques aux États-Unis et en Europe.

La section commentaire est fermé.