Tout les articles dans la section Santé

Obésité et embonpoint au Québec : UNE ÉPIDÉMIE!

L’obésité se chiffre à 1,5 milliard $ par année au Québec (INSPQ)

INSPQUne nouvelle étude publiée en février 2015 par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) révèle que l’obésité et l’embonpoint coûtent 1,5 milliard de dollars par année au système de santé québécois. D’après le Dr Jean-Pierre Després, directeur de la recherche de l’axe cardiologie à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ), le coût réel est plus élevé, car certaines valeurs n’ont pas été calculées. Il faut ajouter le coût des médicaments, la diminution de la productivité, le taux d’absentéisme en milieu de travail ainsi que les autres coûts associés à l’obésité et l’embonpoint, ce qui pourrait facilement doubler cette estimation pour la propulser à plus de 3 milliards de dollars! Cette étude confirme le notre statut épidémique de l’obésité et de l’embonpoint au Québec.

La source de cette épidémie : le sucre.

sucreLe 3 mars dernier, l’animatrice de l’émission du matin au 98,5 FM, Isabelle Maréchal, recevait le Dr Dominique Garrel, endocrinologue, spécialiste dans le traitement de l’obésité. Le sujet à l’ordre du jour : « L’obésité est un poids pour notre système de santé. Chaque année, les personnes obèses coûtent plus d’un milliard et demi de dollars en soins de santé. Y a-t-il une véritable solution pour contrer l’obésité? ». Selon le docteur Garell, il est catégorique au sujet des causes de cette épidémie, il y a un évidemment un problème de consommation de calories plus grande que la dépense calorique au niveau des individus, mais du côté nutritionnel, cette épidémie a commencé dans les années ’80, la courbe de consommation est tout à fait parallèle à l’accroissement de l’obésité et l’augmentation de la consommation de sucre. Il n’y a aucun autre nutriment qui semble être en cause avec la courbe de consommation. Continuer de lire →

Marc Lajoie

Pourquoi est-ce préférable de se peser à chaque jour?

Publié par / 1 janvier 2015 / Catégories: Marc Lajoie, Santé, Science et recherches / Mots-clés: , , , , , , / -

La pesée et le FASTe FESTIF

Une question qui m’est souvent posée lors de conférences ou d’entretiens concernant mon mode de vie depuis janvier 2014 : Est-ce mieux de se peser chaque jour ou une fois par semaine? Dans le cadre de la méthode du FASTe FESTIF je vous recommande de vous peser chaque jour afin d’observer les fluctuations quotidiennes de votre poids, de cette façon vous pourrez rapidement ajuster le tir si jamais vous constatez une prise de poids « anormale ». Dans mon cas, j’ai noté qu’il m’arrive souvent de perdre ou gagner d’une à trois livres d’une journée à l’autre, ceci est dû principalement à la quantité d’eau présente dans l’organisme, qui peut varier d’heure en heure, il y aussi d’autres facteurs qui peuvent influencer cette fluctuation, comme les déchets métaboliques de la digestion ou autres restes et substances qui seront rejetés par l’organisme.

joy_aria

« La pesée au quotidien est une source de précision et de motivation. » -Marc Lajoie

 

Pesez-vous à jeun

Dès votre réveil, pesez-vous! Évidemment, je vous encourage d’aller à la salle de bain si le besoin se fait sentir à votre éveil. Lors de votre pesée, optez pour des sous-vêtements ou pesez-vous nu. Je vous recommande d’utiliser toujours la même balance pour que les résultats soient comparables. Le fait de vous peser à jeun fera en sorte d’éviter une trop grande fluctuation de poids comparativement à l’après-midi ou la soirée, ces périodes étant souvent précédées par des repas ou des activités physiques qui auront une influence sur vos résultats. Continuer de lire →

Perdre du poids à l’aide du jeûne intermittent

La méthode de perte de poids la plus efficace et la plus saine

Perdre du poidsLa dernière fois que vous vous êtes retrouvé à jeun c’est probablement pour des prises de sang suite à des examens médicaux. La perte de poids à l’aide du jeûne intermittent est plutôt controversée, car se priver de nourriture durant plus de 12 heures est souvent synonyme de manque d’énergie, de faiblesse et d’étourdissement. Le corps refuse d’être en mode famine. Mais pourquoi alors de plus en plus de scientifiques ont recours au jeûne intermittent pour la perte de poids pour combattre la maladie?

« Je suis l’une des rares scientifiques qui a étudié le jeûne chez l’humain, je considère que c’est la méthode de perte de poids la plus efficace et la plus saine. » -Krysta Varady, professeur associé et chercheur en nutrition à l’Université de l’Illinois à Chicago. Continuer de lire →

Marc Lajoie

Le programme SMASH : un incontournable

Publié par / 30 novembre 2014 / Catégories: Marc Lajoie, Santé / Mots-clés: , , , , , , , , , , , / -

Première étape : le bilan de santé

Bilan de santéDimanche le 19 janvier 2014, le poids de mon existence se chiffrait à 308 livres (140 kilos), dans les instants qui ont suivis, j’ai décidé de passer à l’action et d’entreprendre un jeûne intermittent dans le but de bloquer l’ascension de mon obésité et éviter ainsi d’établir un nouveau record. Avant d’entreprendre ce changement important, je me suis rendu à la clinique le mercredi suivant dans le but d’établir un bilan de santé complet. Suite à mes diverses demandes; bilan de santé, analyses sanguines et nombreuses questions concernant « ma nouvelle diète », mon médecin m’a remis, 8 minutes plus tard, 2 prescriptions : une analyses sanguines et un rendez-vous avec une infirmière du centres de santé et de services sociaux (CSSS) des Pays-d’en-Haut pour le suivi de ma demande. Moi qui pensais que mon médecin voulait se débarrasser rapidement de mon cas, plus tard je me suis rendu compte que son intervention a contribué grandement à mon processus de motivation dans l’aventure du FASTe FESTIF. Continuer de lire →